maison décoration

Comment choisir ses luminaires

Introduction

Catégories

Aide au choix

Entretien

Accessoires

Les ampoules

Normes

Recyclage

 
C’est la touche qui fait toute la différence dans un intérieur. Objet de décoration le jour, façonneur d’ambiance à la nuit tombée, le luminaire se choisit avec soin, puis il s’associe aux autres luminaires et objets de la maison. Le sélectionner n’est pas une mince affaire. Cela amène beaucoup de questions. Comment choisir son luminaire ? Sur quels critères ? Quel luminaire pour le salon ? Quel luminaire pour la chambre ? Lumière chaude ? Lumière froide ? Style contemporain ou style bohème ? On fait la lumière sur le sujet.



Le luminaire, un objet multiple


Avant de choisir un luminaire, et pour fouiller dans la bonne direction, il faut connaître toutes les options qui s’offrent à vous. En fonction de la pièce que vous souhaitez éclairer et de vos besoins, vous avez accès à un véritable éventail de possibilités :

L’applique :
applique la redouteCette lampe murale existe sous une multitude de formes : applique orientable, applique murale sans arrivée électrique qui s’installe où vous voulez (oui, ça existe, à LED et sur batterie. Elle détecte votre présence lorsque vous marchez dans votre couloir !), applique de chevet avec interrupteur intégré, il y en a pour tous les goûts, et pour toutes les pièces de la maison.
Applique
La suspension :
suspension la redouteélément central dans une pièce, le luminaire type suspension vient éclairer toute la pièce et habiller votre plafond. La suspension peut être soit la touche finale, soit le point de départ lorsqu’on attaque la décoration d’une pièce. Choisissez-là avec une taille adaptée au volume de votre pièce, et aux dimensions de la table qui se trouve éventuellement en dessous.
Suspension
Le lampadaire :
lampadaire la redoutele soir venu, il arrive qu’il prenne le relai de la suspension pour un éclairage de deuxième partie de soirée. Soutenu par d’autres sources lumineuses (comme les lampes à poser), il peut également servir d’éclairage principal.
Lampadaire
 
La lampe de bureau :
lampe bureau la redoutelumière fonctionnelle par excellence, la lampe de bureau est pensée pour vous faciliter le travail. Elle prend peu de place. Elle est souvent articulée pour que vous puissiez orienter la lumière. Efficace !
Lampe de bureau
La lampe de chevet :
lampe chevet la redouteLa lampe de chevet : idéale sur la table du même nom, la lampe de chevet apporte un éclairage tombant qui permet de bouquiner dans votre lit le soir tout en évitant, le matin au réveil, de vous retrouver avec la lumière en pleine tête.
Lampe de chevet
Le plafonnier :
plafonnier la redouteLe plafonnier : on le trouve dans des pièces comme la cuisine, la salle de bain, la buanderie, mais aussi dans la salle à manger avec des plafonniers design plus travaillés. Il prend peu de place et offre un éclairage principal efficace.
Plafonnier
 
Vous y voyez plus clair ? Parfait ! Vous voilà armé pour démarrer votre sélection.

 

Pas de place pour l’impro !

Pour bien choisir votre luminaire, pensez d’abord à la pièce de la maison (ou de l’appartement) dans laquelle il va s’intégrer. Avez-vous besoin d’un luminaire pour une chambre à coucher, ou pour le salon ? De vos besoins dans cette pièce découlera le type de luminaire qu’il vous faut. Idéalement, l’éclairage des pièces de vie suit le rythme de la famille tout au long de la journée - une lumière fonctionnelle le jour, et une lumière d’ambiance, plus feutrée le soir. Dans ces pièces, craquez pour un éclairage indirect et des luminaires décoratifs ou d’ambiance (avec une lumière douce), que vous pourrez multiplier (c’est même conseillé !). À l’inverse, dans les pièces fonctionnelles, dans vos couloirs et votre entrée, vous aurez besoin d’un éclairage franc. Installez des luminaires puissants (plafonniers, spots encastrables…).

Deuxième chose à regarder lorsque vous cherchez un luminaire pour votre intérieur : les dimensions ! Celles de la pièce qui l’accueillera, et celles du luminaire. Qu’il s’agisse d’une lampe type suspension, d’un lampadaire ou d’une lampe de bureau, un luminaire s’intègre dans un espace donné, au milieu d’objets déjà présents. Il faudra donc trouver la juste taille. La suspension que vous prévoyez d’installer au-dessus de la table de votre salle à manger ne devra pas faire le double de celle-ci. La taille de votre future lampe à poser doit être proportionnelle a la console ou à la profondeur du buffet sur lequel il sera installé.

Enfin, s’agissant du style, le luminaire est un objet avec lequel vous pouvez jouer. Oubliez le total look ! Mélangez des pièces industrielles et bohèmes, contemporaines et classiques… En bref : amusez-vous !  

 
AVIS D'EXPERT

guillement_o.jpgDans le choix d’un luminaire, il y a une part d’intuition.
Ce qui compte, c’est de créer une atmosphère dans laquelle on se sent bien.guillement_f.jpg


Adrien Edel
Furniture designer La Redoute
 

Des matières qui réchauffent l’ambiance



Les matières ont une grande importance dans le choix des luminaires. La tendance est aujourd’hui aux matières naturelles. Le tressage, le cannage effectuent un retour en force. Vous trouverez sans problèmes une suspension en rotin, mais aussi un lampadaire en boisou des lampes à poser en bambou… Ambiance chaleureuse garantie ! Le verre (verre blanc, texturé, ciselé, teinté, givré…) vient également illuminer les intérieurs. Les abat-jours ou les suspensions en verre permettent, comme l’osier ou le cannage, de créer des jeux de lumières sur les murs et au sol qui habillent véritablement ces derniers. Les lampes LED enfin, permettent d’avoir des produits de plus en plus petits et précis.


• D’un point de vue pratique, attention à plusieurs choses. Si toutes les matières sont envisageables dans un salon, ça n’est pas le cas dans la cuisine ou la salle de bain par exemple. Dans ces dernières, non seulement il peut exister des normes spécifiques, mais vos luminaires sont parfois mis à rude épreuve. Un luminaire suspendu en tissu ou en verre, installé dans une cuisine, connaîtra la graisse et la vapeur et finira par se salir.


• Attention aussi à ce qui va vous faciliter la vie au moment de l’installation et ensuite. Lorsque vous choisissez vos luminaires, vérifiez que les ampoules peuvent se remplacer facilement (Ça n’est pas toujours le cas). Si c’est une suspension ou un lustre que vous achetez, choisissez-les avec une hauteur réglable ! Cela permettra de l’installer à sa juste hauteur et même de la réutiliser dans un autre logement si vous déménagez.


 
AVIS D'EXPERT

guillement_o.jpgCréez, si c’est possible, des jeux d’ombre et de lumière avec plusieurs luminaires.
En plus de créer une ambiance cosy cela permet de délimiter des espaces.guillement_f.jpg


Adrien Edel
Furniture designer La Redoute
 

Opération nettoyage : ne faites pas n’importe quoi !

Lorsque vous faites le ménage, gare à vos luminaires ! Et on ne parle pas que du risque de les faire tomber... Pour entretenir vos suspensions et autres lampes à poser, bannissez les produits abrasifs. Ils pourraient endommager définitivement vos luminaires. Utilisez un chiffon doux pour les parties en métal, en bois, en céramique. S’agissant des abat-jours et des suspensions, utilisez un aspirateur réglé sur sa puissance la plus faible et aspirez avec une brosse souple. Pour un nettoyage en profondeur de vos abat-jours, utilisez une éponge et de la lessive si c’est du tissu. Si c’est du plastique, une éponge imbibée d’eau et de savon de Marseille fera l’affaire. Évidemment, prenez toujours soin de débrancher vos luminaires avant de les manipuler.
 
entretien abat jour
entretien suspension
 



Câbles, ampoules et compagnie

Une fois le siège auto sélectionné, vous pourrez compléter l’achat avec ces accessoires qui, pour certains, n’ont rien d’accessoire ! :

Les câbles électriques pour suspensions
 
cable suspension la redouteVous avez trouvé la suspension qu’il vous faut. Problème : elle est vendue non électrifiée. Pas de panique, on trouve facilement des câbles électriques qui permettent de suspendre n’importe quelle suspension à votre plafond.
Les ampoules
 
ampoule la redouteElles ont une importance majeure lorsque les luminaires sont allumés. Avec une couleur et une intensité bien choisies, les ampoules permettent de créer l’ambiance souhaitée dans une pièce. Petit rappel : la variété de couleurs s’évalue en degrés kelvin. Plus le chiffre est bas, plus la lumière est orangée. Plus il est haut, plus elle est bleutée. La puissance se mesure en watts, et l’intensité en lumens. (Voir notre paragraphe sur l’ampoule)
La guirlande lumineuse
 
guirlande lumineuse la redouteObjet de déco sympathique, la guirlande lumineuse (qu’il s’agisse d’une guirlande lumineuse avec boules ou d’une guirlande LED) peut habiller un mur, un meuble, une étagère. Laissez parler votre créativité !
Guirlande lumineuse
 



Quelle intensité d’ampoule choisir

Pour savoir quelle intensité d’ampoule choisir, il existe un petit calcul très simple. Divisez le nombre de lumens (inscrit sur l’emballage de l’ampoule) par le nombre de mètres carrés dans la pièce. Vous obtiendrez un nombre de lux, une unité de mesure de l’éclairement.


Exemple : si vous envisagez d’éclairer une pièce de 16 m2 avec une ampoule de 1 000 lumen, le calcul sera : 1 000 / 16 = 62,5 lux.


Les besoins pièce par pièce sont les suivants :
  • Cuisine : 450 lux
  • Salle à manger / Salon : 250 lux
  • Salle de bain : 500 lux
  • Bureau : 500 lux
  • Chambres : 80 lux pour une chambre d’adultes, 450 pour une chambre d’enfant
  • Couloirs : 150 lux


En fonction de votre besoin d’éclairement dans la pièce, vous affinerez en jouant soit sur l’intensité de l’ampoule, soit sur le nombre de sources lumineuses dans la pièce.

Typiquement, pour pouvoir moduler les ambiances dans un salon de 24 m2, il vaudra mieux avoir trois ampoules de 2 000 lumens qu’une ampoule de 6 000. Dans une cuisine de 10 m2, vous pourrez au contraire vous contenter d’une seule ampoule de 4 500 lumens.


A retenir :

1W d’ampoule à incandescence + 10 lumens


Point sécurité :
Chaque luminaire est prévu pour une puissance maximale, indiquée en watts. (attention à ne pas confondre avec l’équivalent en puissance lumineuse, parfois également indiqué en watts…). Les ampoules modernes consommant peu, le risque de dépasser la limite est faible. Attention cependant si vous disposez encore de lampes à incandescence.


 



Il existe plusieurs types d’ampoules

ampouleancienne
Les ampoules à incandescence

Grande consommatrice d’énergie, elles sont quasiment passées aux oubliettes depuis leur interdiction en 2013. Pour les nostalgiques et autres amateurs de déco, certaines ampoules LED imitent parfaitement la transparence et l’incandescence de ces vieilles ampoules.
ampoule-led-ok.jpg
Les ampoules LED

Ampoules basse consommation par excellence, les ampoules LED ont une durée de vie d’environ 25 000 heures. Elles supportent bien l’allumage et l’extinction régulière. Si vous avez un variateur, attention à la choisir dimmable pour pouvoir ajuster la luminosité selon votre envie.
ampoule halogene
Les ampoules halogènes

Un peu moins énergivores que les ampoules à incandescence (mais beaucoup plus que l’éclairage LED), elles se caractérisent par la lumière très intense qu’elles génèrent. Pour encourager l’utilisation d’ampoules plus efficaces d’un point de vue énergétique, la commission européenne a interdit leur commercialisation en septembre 2018.
ampoule fluocompact
Les ampoules fluocompactes

Petites sœurs des tubes néons, on en trouve de différentes formes et de différentes couleurs. Elles consomment peu et peuvent atteindre 12 000 heures de vie. Leur petit défaut ? Le temps d’allumage qui peut paraître long, et le fait qu’elles ne supportent pas bien qu’on les allume et les éteigne à tort et à travers.
 
AVIS D'EXPERT

guillement_o.jpgLe luminaire est un objet de décoration à part entière.
Il contribue à donner du style et une ambiance à la pièce dans lequel il se trouve. guillement_f.jpg


Tiphaine VANDEN NESTE
Chef de produit Luminaires
 



Les normes, ça se passe comment ?

Comme d’autres produits électriques, les luminaires sont bien réglementés.



Chez la Redoute, nos luminaires respectent les normes en vigueur : la norme EN60598-2-4 pour les lampes à poser et lampadaires, et la norme NF EN60598-2-1 pour les appliques et suspensions. S’agissant des luminaires pour enfants, c’est la norme particulière NF EN60598-2-10 qui s’applique


 



Le recyclage des ampoules, un geste (simple) pour la planète



On ne le dira jamais assez : ne jetez pas vos ampoules. Composées de verre et de métaux, mais aussi de mercure dans le cas des ampoules fluocompactes, vous avez tout à gagner à ne pas les voir atterrir au milieu de vos déchets ménagers. 90 % d’une ampoule est recyclable. Il existe des points de collectes un peu partout : dans les supermarchés, dans les magasins de bricolage mais aussi dans certaines déchèteries. Déposer vos ampoules dans ces endroits est un geste simple, et écoresponsable.


 
Author Name
La Redoute,
21/05/2019